» Le mot du Président de la CAPEB 71 : “Non … tout ne vas pas très bien Madame la Marquise !“

        Toni SPINAZZE, Président de la CAPEB 71

 

 

Chers collègues, chers adhérents,

 

 

A la CAPEB 71, nous commençons d’être fatigués de d’entendre cette petite musique dont on nous rebat les oreilles et qui courre dans les ministères et les salons parisiens,  selon laquelle, tout irait bien et que les problèmes seraient derrière nous !  Et bien NON, ” tout ne vas pas très bien Madame la Marquise ” et refuser de voir la réalité en face, c’est prendre le risque d’aller droit dans le mur…

 

Sur le RGE tout d’abord… Voilà des années que la CAPEB 71 dénonce son coût et sa lourdeur pour les artisans.
Quand on expose le problème à un ministre rencontré récemment en Saône-et-Loire,  il nous est répondu que nous venons d’obtenir la ” qualification chantier ” et que le problème est donc résolu… Circulez il n’y a plus rien à voir !
Sauf que cette “qualification chantier” permet seulement, aux artisans ayant de très petits volumes de travaux de rénovation énergétique, de pouvoir faire bénéficier des aides à leurs clients sans pour autant devenir RGE…
C’est une avancée certes, mais largement insuffisante !
Le RGE, lui, reste une machine lourde et coûteuse qui continue d’éliminer des artisans des marchés de la rénovation énergétique !

 

Quand on explique aux cabinets ministériels et au même ministre que les délais pour percevoir les aides de l’Etat suite à des travaux de rénovation énergétiques restent trop long, voire inadmissibles, et que cela met en danger la trésorerie des petites entreprises, on nous répond que vu le succès de “MaPrimeRenov” tout marche bien et que les problèmes sont derrière nous !
Sauf que pas du tout et qu’à la CAPEB 71 nous recevons des demandes d’entreprises en souffrance du versement des aides !

 

Alors quoi, c’est la méthode Coué ?
Une sorte d’aveuglement pour se rassurer ?
Sincèrement comment résoudre les problèmes quand on refuse de voir les réalités, qu’on les minimise ou pire qu’on les méprise ?
Nous, qui sommes sur le terrain, on bien placés pour savoir ce qui est bon ou pas pour nos entreprises.
Alors, un peu de courage et beaucoup d’écoute ne feraient pas de mal à ceux qui en haut croient tout savoir, décident à notre place et ne se remettent jamais en cause !

 

Vous voulez que ça change ? Au moins que cela n’empire pas ?

Alors je n’ai qu’un conseil : du 1er au 14 octobre prochains, surtout, votez pour les élections à la Chambre de Métiers.

C’est crucial !

Prenez la parole, faites porter votre voix, montrez qu’il faut compter avec l’artisanat, que nous avons des choses à dire et que nous devons être entendus. Ne pas voter, c’est affaiblir l’artisanat et laisser croire que d’autres pourraient décider à notre place.

La Chambre de Métiers est essentielle à la promotion, à l’identité et à l’existence de notre secteur. 

Alors, VOTEZ et FAITES VOTER pour “LA VOIX DES ARTISANS”, la liste soutenue par la CAPEB, la seule liste qui défend à 100 % les intérêts des artisans face aux appétits des grosses entreprises.

Et puis voter, s’engager, adhérer, militer, c’est aider la CAPEB dans son combat quotidien pour rappeler à tous ceux qui nous dirigent qu’ils doivent nous écouter pour améliorer le quotidien des artisans Pensez y. On compte sur vous ! Plus forts ensemble.

 

 

Toni SPINAZZE
Président CAPEB 71