» Le mot du Président de la CAPEB 71 : Alerte au “burn out administratif “ !

        Toni SPINAZZE, Président de la CAPEB 71

 

 

Chers collègues, chers adhérents,

 

La France a plus que jamais besoin d’entrepreneurs engagés, courageux, qui prennent des risques et des initiatives, qui innovent et qui investissent, qui créent des emplois et de la richesse, bref qui tirent notre économie vers le haut.

 

Mais voilà, plutôt que de favoriser l’émergence de cet entreprenariat de l’avenir, plutôt que de l’encourager, de le valoriser et lui donner les moyens d’accélérer la croissance de notre pays, nos dirigeants et leurs supplétifs de l’administration font montre d’un talent incroyable pour compliquer la vie de nos chefs d’entreprises, pour leur imposer des boulets dans la compétition économique et pour freiner leur développement.

 

J’en veux pour preuve les réglementations aberrantes imaginées et rédigées par des gens hors sol et dépourvus du moindre bon sens. Et dans le bâtiment, nous sommes gâtés !

 

Dernier exemple en date : la gestion administrative des déchets et la création d’un bordereau imbuvable et ingérable pour des artisans. Alors oui, vu depuis le bureau d’un ministère et sur le papier d’une circulaire cette réglementation peut paraître digeste, du moins à son seul auteur. Mais sur le terrain, elle est juste inapplicable !  Et le pire, c’est que cela se fait sans concertation…

 

Au final, la CAPEB intervient, se bat, dénonce les aberrations et l’administration recule et reprend le travail…

 

 

 

Et tout est comme cela : RGE, CEE, délais intolérables pour percevoir les aides de l’ANAH, devis illisibles avec toutes les mentions obligatoires, fiscalité incompréhensible… La liste est très longue !

 

A tout vouloir encadrer, contrôler, normer, ils nous ont créé un écosystème invivable pour l’entrepreneur toujours à la limite du risque juridique, et qui n’offre pas les moyens de produire sereinement et qui fait perdre un temps fou.

 

A cela vous ajoutez nos difficultés pour nous approvisionner, pour trouver du personnel qualifié et qui a envie de travailler, des clients exigeants et impatients…

 

Bref, la pression quotidienne sur les artisans du bâtiment est énorme, voire insoutenable et leur moral en prend un sacré coup. Pire, des artisans du bâtiment, à l’instar de nos collègues agriculteurs, en arrivent tragiquement à mettre fin à leur vie. C’est terrible et je pense bien entendu à leurs familles. Mais cela ne devrait jamais arriver.

 

Alors, j’en appelle à une prise de conscience des Pouvoirs Publics ! Réfléchissez avant de réglementer et concertez-vous avec les gens du terrain pour mesurer l’impact de vos décisions.

 

Nous avons besoin de simplification pour travailler sereinement. Pas d’un ” burn out administratif “ !

 

Je veux dire aussi à nos adhérents, qu’avec la CAPEB, vous n’êtes jamais seuls. Nous avons des équipes pour vous écouter, vous conseiller et vous accompagner en toute confidentialité et vous proposer de solutions. La CAPEB vous permet de rompre l’isolement. Si ça va moins bien, s’il y a trop de pression, contactez-nous. Ça s’appelle la fraternité CAPEB !

 

Le 24 septembre nous aurons notre AG à SAINT-LÉGER-LÈS-PARAY. Venez nombreux. Ce sera un temps d’échange utile et convivial pour découvrir comment affronter un monde qui bouge vite. Enfin, l’enjeu de la simplification de la vie des artisans sera au cœur de la campagne pour les élections à la Chambre de Métiers qui se déroulera du 1er au 14 octobre.

 

Nous compterons sur vous pour voter massivement pour la liste LA VOIX DES ARTISANS soutenue par la CAPEB.

 

Je vous souhaite un bel été à tous loin des tracas administratifs. .

 

Prenez soin de vous et rendez-vous à la rentrée.

 

 

Plus forts ensemble !

 

Toni SPINAZZE
Président CAPEB 71