» Conjoncture : une activité de l’Artisanat dynamique en 2021 mais un contexte difficile…

 

 

 

L’année 2021 a été dynamique dans l’artisanat du bâtiment et progresse de 2,5 % par rapport à 2019, année d’avant-crise. L’artisanat du bâtiment enregistre ainsi une croissance annuelle de 12,5 % par rapport à 2020 (qui s’était soldée par un recul de 9 %). Tour d’horizon…

 

Ces chiffres historiques s’inscrivent dans le contexte d’une crise sanitaire qui a conduit à un redémarrage soutenu de l’activité en 2021, et cela malgré les nombreux impacts de la pandémie, de l’augmentation des coûts et de la pénurie des matériaux.

 

> L’entretien-amélioration tire à nouveau l’activité de l’artisanat du bâtiment avec une croissance annuelle de 14 % sur l’année par rapport à 2020 (+ 3,5 % par rapport à 2019). Ce marché bénéficie toujours d’un important flux de demandes favorisé par une orientation des dépenses des ménages vers le logement, des mesures d’aides gouvernementales aux ménages, d’une bonne tenue de l’emploi et des revenus, et de l’impact du Plan de Relance. Ce contexte exceptionnel bénéficie tout particulièrement aux travaux de performance énergétique des logements qui progressent de 16 % en 2021 par rapport à 2020 (soit + 4,5 % par rapport à 2019).

 

> L’activité de la construction neuve progresse plus doucement avec une croissance de 11 % en 2021 par rapport à 2020 (+ 1,5 % par rapport à 2019). Les chiffres des logements autorisés progressent de 17,5 % sur un an à novembre 2021 (soit 470 000 logements), mais n’évoluent que de 2,4 % par rapport à novembre 2019. De leur côté, les mises en chantier enregistrent une hausse de 10,8 % sur un an à novembre 2021 (soit 391 800 logements), mais n’évoluent que de 1 % par rapport à novembre 2019.

 

> Les carnets de commandes ont augmenté en 2021 notamment sous l’effet du rattrapage des chantiers, qui n’ont pas pu être réalisés à cause de la crise sanitaire. Ils représentent en moyenne 100 jours en 2021 (contre 74 jours en 2019).

 

> En ce qui concerne les recrutements dans les entreprises artisanales du bâtiment, 31% d’entre elles ont ainsi cherché à embaucher au cours du second semestre 2021. Près de la moitié ne sont pas parvenues à satisfaire leurs besoins de main-d’œuvre.

 

> Par ailleurs, les entreprises artisanales du bâtiment déclarent souffrir de la hausse des prix et des difficultés d’approvisionnement en 2021 et tout particulièrement au 4e trimestre indiquant que seuls 7 % constatent une amélioration de leurs marges, 22 % déplorent une baisse 71 % une stabilité. Il est à noter qu’une majorité des entreprises (55 %) n’a pas pu répercuter la hausse des prix des matériels et matériaux.

 

En résumé, malgré la crise sanitaire, l’augmentation des prix et la pénurie des matériaux, l’année 2021 marque un retour d’activité supérieur au niveau d’avant crise affichant une progression de 2,5 % en volume par rapport à 2019.

 

L’année 2022, avec une croissance de l’artisanat du bâtiment estimée entre 2 et 3 %, demandera aux entreprises d’anticiper au maximum et de gérer au quotidien les risques liés aux conditions d’approvisionnement et d’augmentation de l’inflation. L’année 2022 sera également marquée par des incertitudes importantes comme les échéances électorales et l’évolution de la crise sanitaire.

 

Plus de précisions, cliquez ici et consultez

le document ”Infographie Conjoncture”

 

      Nos Services sont à votre disposition pour tout renseignement relatif à cet article au 03.85.90.97.70 ou sur capeb71@capeb71.fr

 

 

La CAPEB 71 agit pour vous !