» Quand l’État découvre la part du travail au noir dans les micro-entreprises

 

 

 

 

On croit rêver ! A l’aune d’une étude de l’Observatoire du travail dissimulé de France Stratégie, les Pouvoirs publics viennent de découvrir que les micro-entreprises sont nombreuses à ne pas déclarer toute leur activité et occasionnent une concurrence déloyale pour les entreprises individuelles de droit classique.

 

L’étude montre que le nombre de micro-entrepreneurs qui déclarent un montant de revenu inférieur à la réalité atteindrait 44 % dans la catégorie des activités spécialisées et techniques dont relève la construction. Loin d’être une paille donc !

 

Au-delà même de notre secteur d’activité, le travail dissimulé des micro-entreprises est évalué entre 600 et 900 millions d’euros pour l’année 2020 et celui des travailleurs indépendants classiques entre 75 et 105 M€.

Et les conséquences pour les caisses sociales ne sont pas minces : ainsi, au total, près d’un quart des cotisations dues ne sont pas versées.

 

On s’étonne simplement qu’il ait fallu une étude pour ouvrir les yeux des Pouvoirs publics sur ce problème que nous ne cessons de déplorer depuis plus de 10 ans, lorsque le régime de l’auto-entrepreneur a été créé !

 

 

 

    

      Nos Services sont à votre disposition pour tout renseignement relatif à cet article au 03.85.90.97.70 ou sur capeb71@capeb71.fr

 

 

La CAPEB 71 obtient des avancées,

grâce à votre soutien !