» Fin de la gratuité des tests Covid-19 : qu’est-ce qui change ?

 

 

 

 

 

Depuis le 15 octobre, la fin de la gratuité des tests est entrée en vigueur. Ainsi, les tests ne sont désormais plus pris en charge automatiquement par la Sécurité sociale. C’est la fin des tests gratuits, notamment pour les personnes non-vaccinées désireuses d’obtenir un pass sanitaire valide dans leur vie quotidienne. Cette fin de la gratuité des tests s’inscrit dans la politique vaccinale du gouvernement, qui espère ainsi inciter les derniers réfractaires.

 

 

Depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020, les tests PCR et antigéniques étaient systématiquement pris en charge par l’Assurance maladie.

 

 

Quelles personnes sont concernées ?

 

Pour les personnes vaccinées avec ou sans symptômes :

Il n’y a pas de changement.

Les tests restent pris en charge par la Sécurité sociale sur présentation du pass sanitaire.

L’objectif est de maintenir un accès facilité au dépistage pour les personnes symptomatiques ou contact à risque.

 

Sont concernées les personnes :

  • ayant un schéma vaccinal complet (ou une contre-indication à la vaccination) ;
  • mineures ;
  • identifiées par le « contact tracing » de l’Assurance maladie ;
  • concernées par des campagnes de dépistage collectif (ARS, établissements scolaires…) ;
  • symptomatiques sur prescription médicale ;
  • ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois.

 

 

Pour les personnes non vaccinées :

 Les tests deviennent par principe payants.

 

Les personnes non vaccinées et/ou non munis d’une ordonnance doivent payer pour réaliser un test antigénique ou un test PCR dit « de confort » par exemple pour obtenir le pass sanitaire réclamé pour accéder à de nombreux lieux (cinéma, train, bar, restaurant…) ou exigé par leur métier.

 

En revanche, les tests restent gratuits pour les personnes non-vaccinées présentant des symptômes. Mais une ordonnance médicale sera désormais nécessaire.

 

 

 

Il existe des exceptions pour :

  • les mineurs
  • les jeunes tout juste majeurs qui sont au lycée
  • toutes les personnes majeures non vaccinées présentant des symptômes à condition d’avoir une ordonnance de moins de 48 heures
  • les personnes identifiées comme cas contact par l’Assurance maladie
  • les personnes ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois
  • les personnes possédant un certificat de contre-indication vaccinale ou de rétablissement, sous forme de QR-Code (papier ou numérique par exemple via l’application TousAntiCovid)

 

 

Combien ça coûte ?

 À partir du 15 octobre, il faudra débourser :

  • 43,89 euros pour un test PCR réalisé en laboratoire
  • entre 22 et 45 euros selon l’endroit où il est réalisé
  • 5,20 euros pour un autotest réalisé chez le pharmacien

 

 

 

capeb71-attention-as-a

Les autotests (jugés moins fiables) ne permettent plus d’obtenir le pass sanitaire à compter du 15 octobre.

 

 

La durée de validité des tests est de 72 heures (hormis pour les voyages)

 

 

https://www.gouvernement.fr/fin-de-la-gratuite-systematique-des-tests-covid-19

 

 

Quid de l’outre-mer ?

Le gouvernement a fait le choix de retarder le déremboursement des tests en outre-mer afin de tenir compte des spécificités des territoires d’outre-mer, notamment en matière de situation sanitaire et d’offre de soins.

L’application de la fin de la gratuité des tests y sera adaptée :

  • En Guyane, Martinique, Guadeloupe : à la date de fin de l’État d’urgence sanitaire ;
  • à Mayotte : pas de date compte tenu de la fragilité du système de dépistage local ;

à La Réunion : à partir du 15 octobre, avec un tarif semaine de 27,16 € et de 32,16 € le dimanche.

 

 

 

   Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter notre Service Juridique au 03.85.90.97.70 ou sur capeb71@capeb71.fr.

 

 

 

Pour vous former, vous informer, le bon réflexe,

c’est d’appeler la CAPEB 71 !