» La CAPEB 71 reçoit le Directeur Adjoint de Cabinet du Ministre de l’Économie et le Député GAUVAIN…

capeb71-rencontre-M. gauvain-M. margueritte-a

 

La CAPEB 71 a reçu à son siège à CHALON-SUR-SAÖNE, M. Louis MARGUERITTE, Directeur Adjoint de cabinet de Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, qui était accompagné par le Député de la 5ème circonscription de Saône-et-Loire, M. Raphaël GAUVAIN.

 

Ils ont été accueillis par Denis GUIGUE, Artisan Menuisier (Président CAPEB 71), Pascal BOSQUET, Artisan Chauffagiste (1er Vice-Président), Bernard LOISEAU, Artisan Serrurier (Secrétaire-Adjoint) et Emmanuel LEBLANC (Secrétaire Général CAPEB 71 et U2P 71).

 

Une immersion bienvenue sur le terrain au contact de la réalité !

Les échanges ont été très nourris et les interlocuteurs de la CAPEB 71 particulièrement attentifs et intéressés.

Les délégués de la CAPEB 71 ont tenu à leur montrer les réalités du terrain et l’impact des décisions à la fois de l’Administration, mais aussi des parlementaires sur le quotidien des artisans du bâtiment.

La CAPEB 71, qui à déjà l’habitude d’entretenir des relations constantes avec les 8 parlementaires de Saône-et-Loire, dont le Député GAUVAIN, a apprécié que M. MARGUERITTE, haut fonctionnaire à BERCY, consacre du temps à l’artisanat et vienne au contact, sur le terrain, pour une vraie réunion de travail avec des artisans, qui sont tous les jours sur leurs chantiers et qui peuvent témoigner directement et avec justesse de leurs difficultés.

 

capeb71-rencontre-M. gauvain-M. margueritte-a3

M. MARGUERITTE (au centre) est aussi Directeur de Cabinet Adjoint de M. Jean Baptiste LEMOYNE, Ministre délégué chargé du Tourisme, des Français de l’étranger de la Francophonie et des Petites et Moyennes Entreprises

 

Hausse des prix des matériaux et des carburants au menu…

De nombreux sujets on été abordés au cours de 2h30 d’entretien.

Les élus de la CAPEB 71 ont d’abord présenté un point de conjoncture, en précisant que l’activité du bâtiment avait été certes dynamique en 2021, mais dans un contexte difficile, plombé par les hausses de prix des matériaux incessantes. Il a aussi été question de la hausse des coûts des carburants et de l’énergie.

Les représentants de la CAPEB 71 ont expliqué qu’il est très difficile aux artisans du bâtiment de répercuter toutes ces hausses, que les marges avaient été fortement rognées, que les bilans ne seraient pas bons et que les trésoreries s’essoufflaient. La CAPEB 71 a également pointé le risque d’inflation sur l’économie française qui pourrait freiner l’activité.

La CAPEB 71 a bien entendu profité de cette rencontre pour faire une série de propositions très concrètes qu’elle a transmis dans une note détaillée à ses interlocuteurs qui se sont déclarés parfaitement conscients des difficultés rencontrées.

 

La pénurie de main d’œuvre au cœur des discussions !

capeb71-rencontre-M. gauvain-M. margueritte-a4

 

Les dirigeants de la CAPEB 71 ont aussi beaucoup insisté sur la pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans le bâtiment car effectivement, oui, notre secteur subit, comme de nombreux autres, une forte pénurie de main-d’œuvre dans la mesure où les ressources nécessaires ne sont pas disponibles pour faire face à la demande !

Encore une fois, les délégués de la CAPEB ont plaidé pour des mesures fortes d’incitation au retour à l’emploi, mais aussi pour une réforme de l’Education Nationale et pour des mesures en faveur de l’orientation et de la formation et aussi de renforcement de l’attractivité des métiers. La CAPEB 71 a fait 10 propositions très concrètes pour que demain, le secteur ne manque plus de techniciens qualifiés.

Le Directeur Adjoint de Cabinet et le Député ont partagé les préoccupations de la CAPEB 71 et ont convenu qu’il faudrait renforcer les actions et les mesures pour pallier à ce problème de société qui va bien au delà du bâtiment.

 

Les simplifications, une attente forte de l’Artisanat !

capeb71-rencontre-M. gauvain-M. margueritte-a-2

Le Député GAUVAIN (au centre) est favorable à un “choc de simplification” dès le début du prochain quinquennat

 

Les élus de la CAPEB 71 ont enfin abordé le thème de la nécessaire simplification administrative et réglementaire. Ils ont décrit les nombreuses souffrances administratives subies par les artisans et entrepreneurs du bâtiment. Il ont expliqué que le temps perdu dans ces tâches était des points de croissance en moins pour la France.

La CAPEB 71 a tenu à dénoncer la complexité et le maquis des aides à la rénovation énergétique. Plus personne ne s’y retrouve et cela nuit à la fluidité du marché. La CAPEB a aussi fustigé l’émergence  “d’éco-délinquants” qui font n’importe quoi et qui concurrencent les artisans. La CAPEB 71 a réclamé une refonte de ce système d’aide et surtout, une réforme profonde du RGE de plus en plus décrié par les entreprises.

Nous avons ainsi remis concrètement au Directeur Adjoint de Cabinet, un dossier de demande RGE, pour qu’il puisse se rendre compte de ce qui était exigé des petites entreprises ! 

De nouveau, la CAPEB 71 a formulé une série de propositions pragmatiques pour sortir de ce méandre de complexité et permettre de recentrer les artisans sur le cœur de leur métier : la production de chantiers !

 

Des mesures pour un artisanat fort et pérenne attendues !

Enfin, les discussions se sont achevées sur la loi en faveur des indépendants qui renforce notamment la protection du patrimoine personnel des artisans et qui a été accueillie très favorablement par la CAPEB 71 et l’U2P 71. Les délégués de la CAPEB 71 ont simplement regretté que cette loi ne parvienne pas à mieux encadrer le régime de la micro-entreprise et à le limiter pour 2 ans.

Ils ont aussi proposé des mesures en faveur de la création d’entreprise et ont plaidé pour que les créateurs d’entreprise soient beaucoup mieux accompagnés dans un environnement toujours plus complexe et technique.

Ils ont aussi pointé l’émergence d’un entrepreneuriat ” low cost” qui concurrence les artisans classiques, qui nuit aux valeurs de l’artisanat et qui ne maîtrise pas forcement les règles de l’art et les normes.

La CAPEB 71 a enfin présenté à ses interlocuteurs son projet novateur de plateforme numérique d’aide à la création d’entreprises dans le bâtiment qu’elle dévoilera au printemps prochain et qui permettra de donner toutes les chances de réussite aux futurs entrepreneurs.

 

Au final, les artisans de la CAPEB 71 auront fait partager au Député et au Directeur Adjoint de Cabinet du Ministre de l’Économie, leurs préoccupations de façon très concrète et réaliste et leur auront formulé des idées et des propositions constructives qui seront remontées en haut lieu et qui, nous l’espérons seront reprises et mises en œuvre dès le prochain quinquennat !

 

La CAPEB 71 remercie MM. GAUVAIN et MARGUERITTE pour la qualité de l’écoute et des échanges directs et sincères qu’il a été convenu de poursuivre afin que les réalités du terrain inspirent les solutions de demain. La CAPEB 71 s’y emploie tous les jours !

 

capeb71-vous-conseiller-accompagner-defendre