» Inflation et salaires : Bercy sollicite le soutien du patronat

 

 

 

La CAPEB a été reçue par le Ministre de l’Économie en même temps que les organisations patronales concernant le pouvoir d’achat des Français face à l’inflation galopante. La CAPEB a fait des propositions pour maintenir le niveau d’activité des entreprises artisanales du bâtiment, préserver leurs emplois et lutter contre l’inflation.

 

Le ministre de l’Économie a rappelé toutes les dispositions qu’il compte prendre dans le cadre de son projet de loi pour atténuer les effets de l’inflation : bouclier sanitaire jusqu’à la fin de l’année, nouvelle aide sur les carburants, chèque alimentaire, et revalorisation des minimas sociaux, des retraites et des salaires des fonctionnaires, allègement pérenne des cotisations des travailleurs indépendants, suppression de la contribution audiovisuelle.

 

Il a sollicité le patronat pour qu’il fasse une partie du chemin en augmentant également les salaires ou bien en octroyant des primes sur la base de la prime Macron ou bien des dispositifs d’intéressement et de participation.

 

Les organisations patronales n’ont pas fait preuve de mauvaise volonté mais ont rappelé que les entreprises sont, elles-aussi, victimes de l’inflation (gaz, électricité, prix des matières premières, niveau des salaires qu’il a fallu réajuster compte tenu des revalorisations du smic).

 

Pour autant, l’artisanat du bâtiment actuellement subit de plein fouet les difficultés d’approvisionnement et le renchérissement des matériaux qui impactent considérablement les marges des entreprises. Pour le moment l’activité est encore favorable et la question est justement de savoir comment il sera possible de la maintenir sachant que l’inflation va conduire les entreprises à augmenter leurs devis car elles ne peuvent plus s’abstenir de répercuter les hausses de prix qu’elles subissent comme elles le faisaient encore l’an dernier.

Il y a donc lieu de s’inquiéter, dans ces conditions, de la manière dont les consommateurs vont pouvoir continuer à engager des travaux et, de ce fait, continuer à porter l’activité des entreprises.

 

C’est ce point crucial que la CAPEB entend discuter avec le Gouvernement pour trouver des solutions efficaces et pérennes, notamment lors des Assises du BTP qui devraient se tenir après les Législatives.

 

 

 

     Nos Services sont à votre disposition pour tout renseignement relatif à cet article au 03.85.90.97.70 ou sur capeb71@capeb71.fr

 

 

La CAPEB 71 agit pour vous !