» Stop au rouleau compresseur administratif !

2018-Toni Spinazze-Président-capeb71 (A)

 

Le mot du Président de la CAPEB 71

Maintenant ça suffit ! Je m’adresse à tous les faiseurs de lois, normes et réglementations, aux politiques et à leurs exécutants de l’administration, à tous les organismes publics et privés en relation avec notre secteur chacun, armé de leurs règlements… les artisans du bâtiment n’en peuvent plus ! Sachez-le !

Nous sommes avant tout des entrepreneurs, hommes et femmes d’action et de terrain. Nous voulons vivre par et pour notre métier que nous aimons. Malheureusement, chaque jour qui passe, vous nous créez un environnement détestable fait d’embuches, de textes incompréhensibles, de pièges juridiques, de règlementations techniques, de contrôles, de sanctions…
Nous sommes soumis à un stress permanent entre la pression des clients, des banques, des organismes sociaux et fiscaux et l’obligation qui nous est faite de respecter les milliers de règlementations en vigueur ! Nous passons plus de temps à gérer les contraintes administratives qu’à produire sur nos chantiers et à chercher des clients… Ce n’est certainement pas comme ça que l’on va retrouver de la croissance et recréer des emplois !
Entre le droit de la consommation, Le Code du Travail, un monument de complexité qui réserve aux employeurs une multitude de pièges malgré leur bonne foi… Le Code Général des Impôts, les règlementations thermiques, les règles de l’art dans nos métiers, les formulaires les déclarations sociales, les formations obligatoires pour l’amiante, les habilitations électriques, le travail en hauteur et j’en passe…, les dossiers d’appels d’offres, les mémoires techniques, les qualifications professionnelles, si l’on veut travailler, les labels, le RGE… accessibles après un parcours fait de formations, de dossiers administratifs… la gestion des déchets…. etc, etc… et je ne parle même pas du chéquier qu’il faut sortir à chaque fois !
N’oublions pas non plus les Caisses et organismes sociaux, Services de l’État qui nous contrôlent, nous sanctionnent en cas de retard, car il manque une pièce au dossier… Alors que dans le même temps, nos entreprises en collectant la TVA, en précomptant les cotisations sociales salariales, en prélevant l’impôt à la source… font leur boulot ! Incroyable, mais vrai !  Ces obligations, ces contraintes, ces devoirs, ces carcans qui pèsent sur nous, on ne les supporte plus !

Bien sûr qu’il ne fait pas faire n’importe quoi et que des règles sont nécessaires. Mais franchement là, ça dépasse l’entendement. Tout cet empilage administratif renchérit nos coûts et nos prix de vente ! Et après, les clients trouvent que les travaux coûtent chers et préfèrent se tourner vers le travail au noir ! Mais qui peut bien sortir gagnant d’une telle politique qui ne fait que décourager ? A part peut-être ceux qui sont payés pour produire ces normes et qui alimentent ce rouleau compresseur administratif, je ne vois pas ! Alors, je vous invite à devenir artisans du bâtiment, juste une petite semaine, simplement pour voir et comprendre ce que vous nous faites subir ! Aurez-vous le courage ? A la CAPEB 71 nous vous attendons !

Toni SPINAZZE
Président CAPEB  71

 

(Edito publié dans le Magasine CAPEB Infos n°179 de mars-Avril 2019)

 

Plus forts. Ensemble !