» Rénovation Énergétique : soyez réaliste Monsieur HULOT !

Vendredi 24 novembre 2017

Le Président de la CAPEB, Patrick LIEBUS, a participé ce matin à la présentation d’un plan de rénovation énergétique des bâtiments par Nicolas HULOT (Ministre de l’Écologie). La CAPEB prend acte des ambitions gouvernementales et rappelle l’importance des moyens à  mettre en œuvre pour atteindre les objectifs.

 > Les projets du Gouvernement

 

Oui à une vraie ambition énergétique pour le bâtiment…

Non à la “soviétisation” de la rénovation énergétique !


Attention, la CAPEB 71 s’opposera vigoureusement à toute massification ou industrialisation
de la rénovation énergétique où tout serait imposé par l’État et qui conduirait à une “soviétisation du bâtiment”.
Le client doit rester libre de choisir ses travaux et ses artisans ! L’artisan lui, doit rester libre du choix de ses matériaux et de ses procédés. L’important c’est l’efficacité, pas l’uniformité ni la standardisation !

Patrick Liébus, Président de la CAPEB alerte sur le fait qu’« il est impératif que la massification ne se traduise pas par un processus « d’industrialisation » qui amènerait les TPE à devenir des sous-traitants, cantonnés à des tâches d’exécution standardisées. L’intervention sur le bâti existant, pour être efficace, appelle une expertise et un savoir-faire difficilement standardisable ».

 

Soyez réaliste M. HULOT !

« Vouloir éradiquer en 10 ans les 1,5 million de passoires énergétiques occupées par des ménages aux faibles revenus, c’est un réel défi que la CAPEB souhaite relever et pour lequel elle continuera de se mobiliser» déclare Patrick Liébus, Président de la CAPEB, « mais cela pose la question des moyens : cet objectif est impossible à atteindre sans de puissants leviers d’action et d’aides au passage à l’acte. »

La CAPEB 71 appelle le Ministre de l’Écologie à faire preuve d’écoute, de réalisme et de pragmatisme. Il doit avancer avec les professionnels du bâtiment, en tenant compte des réalités techniques et économiques de la rénovation énergétique et des capacités budgétaires des clients.

 

Voici nos propositions :

Les priorités de la CAPEB pour soutenir la rénovation énergétique des bâtiment

1. Territorialiser la politique d’amélioration de l’habitat :

> Mettre en place des observatoires de l’habitat au sein des territoires;
> Fixer des objectifs territorialisés en matière d’amélioration de l’habitat ;
> Permettre aux collectivités compétentes en matière de PLU et PLH d’adapter les dispositifs nationaux à leurs spécificités territoriales.


2.
Mener une grande politique de petits travaux :
>
Arrêter les objectifs vertueux inatteignables car non finançables – ni par les ménages, ni par les pouvoirs publiques – au calendrier hasardeux ;
> Penser progression et incitation dans le cadre d’un parcours de travaux ;
> Préfinancer les travaux pour simplifier les démarches et réduire les délais.

 

3.Accompagner les ménages :
>
Mettre en place un guichet unique de l’habitat au sein des territoires pour informer et conseiller les propriétaires ;
> Penser des parcours de travaux personnalisés où les ménages sont décideurs ; > Maintenir les dispositifs fiscaux et les aides à la rénovation des logements en place pour inciter les ménages au passage à l’acte.

Comme à chaque fois, la CAPEB va se mobiliser auprès du Gouvernement pour que les mesures qui seront décidées soient pragmatiques, utiles, efficaces et respectent les artisans du bâtiment.

 

Plus forts ensemble !