» Refonte des aides de l’État : la CAPEB dénonce l’incohérence de la politique gouvernementale !

 

Refonte des aides de l’État : CITE et ANAH

La CAPEB dénonce l’incohérence de la politique gouvernementale en matière environnementale et économique…

 

A la faveur de la transformation du CITE en prime fusionnée, le Gouvernement procède en fait à la refonte générale des aides de l’état consacrées à la rénovation énergétique.

Aux diverses aides de l’état (CITE et ANAH) sont ajoutées les aides provenant du dispositif des CEE, sorte d’addition « publique-privée » qui permet de présenter, au budget de l’État, un financement à enveloppe constante.

L’interaction de ces deux types d’aides permettrait ainsi, selon le gouvernement, de diminuer la part du financement incombant aux ménages, notamment les très modestes.

Pour la CAPEB, simulations à l’appui, il n’en est rien : les restes à charges, y compris pour les plus modestes, seront relevés en 2020. C’est cette incohérence que la CAPEB entend dénoncer au sein du projet de loi de finances pour 2020, même si elle reconnait l’effet « déclencheur » d’une prime par rapport à un crédit d’impôt.

Lire le communiqué de presse complet

 

La CAPEB continue son combat !