» Quelle est la position de la CAPEB sur le développement du numérique dans l’économie ?

 

 

 

 

La CAPEB rappelle que les outils numériques constituent a priori pour les TPE un atout permettant d’obtenir des gains de productivité et de compétitivité, et de conquérir de nouveaux marchés.

 

Le numérique a aussi un impact sur la manière de vendre et de communiquer des entreprises.

Les outils numériques doivent permettre de gagner du temps dans la gestion des chantiers et d’accélérer les travaux … pour autant que ces outils soient adaptés aux entreprises artisanales.

 

Néanmoins, la CAPEB souligne les dangers des plateformes qui mettent en relation les particuliers entre eux car elles ne permettent pas d’identifier les véritables acteurs intervenant sur ces plateformes (Sont-ils de faux particuliers ou de vrais professionnels ?).

 

Il s’agit à l’évidence d’une nouvelle forme de concurrence déloyale pour les entreprises traditionnelles qui créent de l’activité, déclarent leurs revenus, payent des charges et des impôts et doivent respecter un certain nombre de normes, ce qui n’est pas forcément le cas de ces nouveaux acteurs.

 

Si la CAPEB n’entend pas combattre internet et le progrès, elle ne peut accepter cette distorsion qui s’exerce au détriment des entreprises traditionnelles. Si on ne fait rien, ce nouveau modèle de l’économie collaborative pourrait remettre en cause le système français de protection sociale car, lorsque la prétendue entraide entre particuliers dépasse en réalité ce cadre pour entrer dans le champ professionnel, sans être déclarée et soumise aux charges sociales, le financement du système de protection sociale en est réduit d’autant. 

 

La CAPEB participe au plan gouvernemental de transition numérique dans le bâtiment (PTNB) qui vise notamment à aider les entreprises à s’adapter à la révolution numérique.

 

La CAPEB va aider les artisans du bâtiment à s’adapter à la transition numérique, en les incitant à recourir au net, en leur fournissant des outils (comme l’Appli CAPEB 71 par exemple) mais aussi en combattant les dérives qui constitueraient des éléments de concurrence déloyale.

 

Lire le document : La révolution numérique et l’artisanat du bâtiment : même pas peur !

 

 

La CAPEB 71 obtient des avancées,

grâce à votre soutien !

 

 

Nos Services sont à votre disposition

pour tout renseignement relatif à cet article

au 03.85.90.97.70 ou sur capeb71@capeb71.fr