» Projet de loi Sapin II : la CAPEB réagit vivement !

Patrick LIEBUS CAPEB

Patrick LIÉBUS, Président de la CAPEB nationale

 

 

Le Président de la CAPEB nationale, Patrick Liébus dénonce la suppression de l’obligation de qualification professionnelle à l’installation prévue dans le projet de loi Sapin II.

 

Il a rappelé à la Presse à quoi sert la qualification initiale exigée à l’installation, la distinction fondamentale entre un métier et une activité, les moyens de faire reconnaitre les compétences, les conséquences du projet de loi Sapin sur la sinistralité des constructions et le coût des désordres de l’assurance construction…

Extraits :

« Avec le projet Sapin 2, soit on travaillera sans assurance, soit on travaillera sans qualification, soit les deux à la fois ! »

« Ce projet de loi cumule à lui seul tous les inconvénients : disparition d’une entreprise artisanale classique, recours systématisé au travail low cost, pertes de recettes fiscales doublée d’une atteinte à l’équilibre des comptes sociaux… »

« N’oublions pas que l’échec d’une entreprise entraine l’échec d’une équipe et l’échec d’une famille, c’est grave »

« Les architectes, les assureurs, la commande publique etc ne voudront pas travailler avec des entreprises non qualifiées ».

 

La CAPEB 71 est très en colère contre ce texte !

Une fois de plus, le Gouvernement ne sait plus quel cap suivre et utilise l’artisanat comme variable d’ajustement du chômage. C’est inadmissible et nous combattrons avec détermination ce nouveau projet de loi !