» 20 000 artisans en colère étaient dans les rues le 13 septembre 2013

Manifestation des artisans mâcon 13 septembre 2013

Manifestation des artisans du bâtiment à Mâcon le       13 septembre 2013

 

 Stop aux promesses, il faut des actes ! L’effet d’annonce ne joue plus. Les paroles rassurantes des Pouvoirs publics n’apaisent plus. Les promesses ne sont plus crues. Les artisans du bâtiment en ont assez d’entendre dire que des solutions sont mises en œuvre pour eux alors qu’ils passent à côté de tous les dispositifs qui pourraient leur être favorables. Le projet de loi de finances pour 2014 va encore alourdir leur barque. Trop c’est vraiment trop ! Vous êtes venus très nombreux, le vendredi 13 septembre pour clamer haut et fort votre exaspération. “On nous promet la lune pour mieux nous vider les poches ” a parfaitement résumé le Président de la CAPEB. Il faut que les Pouvoirs publics changent d’attitude à l’égard des petites entreprises, qu’ils cessent de prendre des mesures qui ne correspondent pas à leurs besoins. CICE ? Les trois quart des artisans en sont exclus quand ils ne sont pas salariés. BPI ? Elle s’intéresse aux PME, pas aux petites entreprises.

Des mesures simples et de bon sens

Nous voulons des dispositifs simples, clairs, cohérents, efficaces : le taux réduit de TVA à 5% sur l’ensemble des travaux d’entretien et non pas une loi qui va durcir les relations propriétaires/locataires, l’augmentation du cumul Eco PTZ/CIDD et non pas une valse incessante de rabotages fiscaux, une modération des charges sociales et fiscales et non pas l’accumulation de prélèvements qui va se poursuivre en 2014, le rétablissement de l’équité entre les régimes juridiques des entreprises pour éliminer les sources de concurrence déloyale, des contrôles effectifs pour contrer les entreprises low-cost, un appui franc et concret aux efforts des entreprises pour faire face aux besoins de la population (rénovation thermique, accessibilité), le lancement effectif et massif du plan de rénovation des 500 000 logements et la construction de 500 000 autres logements, promis et toujours reporté.

Rien n’est joué. Tout reste à faire !

Les nouveaux taux de TVA qui seront en vigueur au 1er janvier ont été définis mais pas leur champ d’application. La loi réformant le régime de l’auto-entrepreneur est reportée au début 2014. Il faut continuer à démontrer, que ce régime n’est pas adapté au bâtiment. La Directive ” Détachement des travailleurs ” est en cours de révision à l’échelon européen. Il faut en faire une priorité pour lutter contre les “entreprise low cost”… Les opportunités de défendre notre point de vue ne manquent pas et il est évident que l’ampleur de la manifestation du 13 septembre pèsera lourd dans les orientations qui seront prises par le Gouvernement. Le combat continue !