» L’impôt est de plus en plus concentré sur une catégorie de Français

 

 

 

 

La Direction générale des finances publiques a constaté, dans son dernier rapport, que près de 60 % des Français ne paient pas d’impôt sur le revenu. De 2014 à 2016, le seuil à partir duquel un contribuable devient assujetti à l’impôt est passé de 13 489 € annuels à 16 337 € (pour une personne seule) et de 27 159 € à 41 313 € pour un couple avec deux enfants. Ainsi, 3 millions de ménages sont devenus non imposables.

Il résulte de cette situation que 10 % des ménages les plus aisés paient 69 % de l’impôt sur le revenu. La dernière mesure d’allègement décidée par le précédent Chef de L’État produira ses effets en 2017 avec environ 550 000 ménages supplémentaires qui s’ajouteront aux « épargnés ». Pourtant, les recettes issues de l’impôt sur le revenu sont en hausse permanente depuis dix ans et ont progressé de 20 milliards. Et la suppression annoncée de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages contribuera encore à accentuer l’effort fiscal des 42 % de malchanceux qui paient déjà l’impôt sur le revenu !

 

La CAPEB 71 s’interroge : cette concentration fiscale est-elle une bonne chose pour l’activité des entreprises ? En effet, derrière ces contribuables, ce sont des clients potentiels pour les artisans du bâtiment, l’activité et la croissance… Plus ils paieront d’impôts, moins ils commanderont de travaux !

 

 

 

Nos Services sont à votre disposition pour tout renseignement relatif à cet article au 03.85.90.97.70 ou sur capeb71@capeb71.fr

 

 

La CAPEB, une organisation professionnelle qui agit pour l’avenir des métiers de l’artisanat du bâtiment !