» Les artisans du bâtiment très en colère contre la suppression brutale du CITE !

 

 

Depuis l’annonce par le Ministre de la Transition Écologique, de la suppression du Crédit d’impôt sur les fenêtres et les chaudières fioul, les messages de colère des artisans du bâtiment se multiplient auprès de la CAPEB 71.

 

Les artisans sont dépités face aux changements incessants, brutaux et sans préavis de règlementation. C’est du mépris pour tous ceux qui travaillent ! Et si on faisait la même chose avec les responsables politiques en leur annonçant brutalement et sans concertation que leur mandat ne serait finalement plus de 5 ans mais de 2 ans !

Et les fonctionnaires de BERCY qui imaginent ces règles, leur budget à eux est peut-être extensible… mais celui des Saône-et-Loiriens est limité ! Les particuliers qui comptaient sur le crédit d’impôt de 30 % y seront de leurs poches… ou renonceront à leur travaux !

Les clients sont d’ailleurs très inquiets et appellent leurs artisans. Certains ont d’ores-et-déjà annulé des commandes ! Enfin des artisans menuisiers nous ont indiqué avoir gelé des projets d’embauche !

Est-ce comme cela que l’on va relancer l’activité économique dans le bâtiment ? Et pendant ce temps là, le nombre de chômeurs continue d’augmenter en France !

 

Bravo au Gouvernement qui est en train de mettre une belle pagaille et un coup de frein monumental à la reprise de l’activité dans le BTP !!!

 

La CAPEB 71 veut alerter l’opinion et les Pouvoirs publics sur la brutalité et l’incohérence des décisions du Gouvernement.

 

Voici 2 témoignages d’artisans du bâtiment de Saône-et-Loire en colère :

 

Courrier d’un menuisier en colère au 1er Ministre

Courrier d’un chauffagiste en colère au 1er Ministre

 

Vous aussi, faites comme vos collègues, soutenez les actions de la CAPEB (rencontre avec les Ministres, les Parlementaires, médiatisation, pétition en ligne…) écrivez au 1er ministre sur son site pour manifester votre colère !

http://www.gouvernement.fr/contact/ecrire-au-premier-ministre

 

Ne nous laissons pas faire !