» Le point de rosée

 

 

 

 

Définition :

Le point de rosée est un changement d’état de la vapeur d’eau présente naturellement dans l’air, de l’état gazeux à l’état liquide. C’est la température à laquelle l’humidité trop importante présent dans l’air, va se condenser (se liquéfier) pour former des gouttelettes d’eau au contact d’une paroi froide.

 

 

En pratique :

Dans les bâtiments, il transite un flux naturel de vapeur à travers les murs, dirigé de l’intérieur vers l’extérieur. En hiver, cette vapeur d’eau va condenser lorsqu’elle rencontrera une zone froide : c’est le phénomène du point de rosée. Avec l’isolation par l’intérieur, les murs extérieurs sont froids. Cette température basse peut donc générer une zone de condensation large dans la paroi.

                                                                                                   

 

 

Le point de rosée se forme surtout  à  l’intersection des parois froides à l’endroit où il y a une rupture d’isolant, d’où l’apparition de moisissures.                                                                                  

Dans une cuisine, lors de la préparation, de la vapeur d’eau va, au contact des menuiseries extérieures froides se transformer en gouttelettes.

    

 

Plusieurs solutions pour remédier à ce phénomène :

  • Ventilation mécanique contrôlée performante et suffisante.
  • Installation d’un pare-vapeur coté intérieur après calcul certifié.

 

 

Afin d’éviter tout sinistre, il est nécessaire de consulter un bureau d’étude thermique pour définir la performance du pare-vapeur.

 

 

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter nos Services Technique ou Juridique au 03.85.90.97.70

ou sur capeb71@capeb71.fr.

 

 

 

 

C’est vous qui faites la CAPEB !

C’est aussi nous qui nous battons mais pas sans vous !