» Le plan de relance du BTP proposé et défendu par la CAPEB…

 

Notre confédération nationale, en collaboration avec l’ensemble du réseau de la CAPEB, a établi un plan de redémarrage « post-crise » suivi par un plan de relance. Voici l’essentiel des mesures réclamées…

 

La crise de la COVID19 a créé un choc d’une ampleur inédite qui a affecté sévèrement le bâtiment avec de très nombreux chantiers à l’arrêt (estimés à 80 % pour les TPE du bâtiment fin mars) et dont les effets ne font que commencer !

L’artisanat du bâtiment va devoir faire face à de très fortes contraintes de trésorerie et s’organiser pour accroitre progressivement son niveau d’activité notamment en ce qui concerne les chantiers les plus complexes, qui provoqueront indéniablement un impact sur la dégradation des marges et de la trésorerie des entreprises de façon brutale !

Après les mesures de soutien gouvernementales visant à soutenir les trésoreries des entreprises, fortement impactées, à limiter les faillites dans ce secteur et à protéger ses emplois (chômage partiel, fonds de solidarité, report de charges), il est essentiel de favoriser la reprise dans le secteur de la construction puisque que celui-ci, avec 6,4 % de l’emploi et 5 % de la valeur ajoutée, bénéficie de puissants effets d’entraînement et contribuera au redémarrage de l’économie française.

 

Voici nos propositions (celles-ci pourront être complétées) :

Ce plan de redémarrage et de relance élaboré par la CAPEB et qui a, d’ores et déjà, été remis au Ministère de l’Économie et des Finances, au Ministère de la Ville et du Logement et au Ministère de la Transition Écologique et solidaire se scinde en 4 champs :

  • Le champ économique avec un soutien à la trésorerie et à l’activité des TPE 
  • Le champ fiscal juridique et social, avec une priorité aux entreprises employant jusqu’à 10 salariés
  • Le champ technique
  • Et enfin le champ de la formation et de l’apprentissage

 

Il reprend 10 grands objectifs déclinés en 36 grandes propositions regroupant au total 92 mesures couvrant toutes les thématiques de l’entreprise que sont :

 

  1. Donner confiance aux clients des entreprises,
  2. Faciliter le redémarrage de l’activité notamment par une prise en charge des surcoûts dus à la mise en œuvre des gestes barrière dans le cadre d’une fin progressive des dispositifs d’aide d’urgence,
  3. Alléger les charges des entreprises et renforcer leur trésorerie pour éviter au maximum les défaillances d’entreprise,
  4. Donner de la souplesse aux entreprises pour permettre un redémarrage rapide et adapté à tous les types d’entreprise,
  5. Alléger les tâches administratives des entreprises pour qu’elles puissent se concentrer entièrement sur le redémarrage de l’activité,
  6. Ne pas ajouter de surcoûts aux surcoûts pour éviter de bloquer les marchés,
  7. Associer les salariés et les compagnons à la reprise,
  8. Permettre, le moment venu, une relance d’ampleur stimulant la demande, dans une véritable logique de développement durable (social, économique, environnemental) qui préserve la santé et la sécurité des salariés et des compagnons,
  9. Poursuivre et renforcer la dynamique positive de l’apprentissage dans le bâtiment, avenir de l’entreprise artisanale,
  10. Penser l’après crise.

 

Présentation du  plan de relance de la CAPEB         

 

capeb71-vous-conseiller-accompagner-defendre