» Le Mot du Président : “Notre dernier rempart, c’est la CAPEB !”

 

         Toni SPINAZZE – Président CAPEB 71

 

 

Depuis quelques mois, nous faisons face à une offensive sournoise menée contre les petites entreprises ! Et si l’on n’y prend pas garde, c’est notre modèle d’entreprises indépendantes qui pourrait être menacé.

 

Voici quelques exemples qui doivent nous alerter…

 

La dématérialisation des marchés publics est une usine à gaz qui complique en réalité l’accès aux marchés pour les TPE du bâtiment.

Le RGE, de par son coût et ses lourdeurs administratives écarte nos collègues de certains marchés et devinez au profit de qui ? Des très gros bien entendu…

Le travail détaché, que nous combattons de toutes nos forces, curieusement, il est soutenu à Bruxelles par… les grandes entreprises !

Le grand patronat, dans sa volonté hégémonique cherche à imposer une convention collective unique pour le bâtiment, quelle que soit la taille des entreprises… et nos spécificités ?

Pire, la FFB veut briser l’apprentissage et la formation des TPE en fléchant les financements dans un pot commun partagé avec les très grandes entreprises…

La loi PACTE, récemment votée, permet au moyen et grand patronat de s’opposer au retour du fond de promotion de l’artisanat qui nous avait permis de créer la célèbre campagne “l’artisanat 1ère entreprise de France “…

Les offres à “1 euro” fleurissent de partout. Elles sont très souvent portées par de très grands groupes comme ENGIE… Que cherchent t-ils ? Vous l’avez compris, tout simplement à capter nos clients…

Même nos PME du bâtiment sont menacées par cette offensive car les très puissants Google et Amazon lorgnent avec gourmandise sur le marché de l’équipement de la maison et se préparent à le conquérir !

Enfin, notre fond de formation, le FAFCEA s’est vu amputé d’importants moyens financiers, empêchant les artisans de se former pendant plusieurs semaines. Là, c’est la responsabilité des pouvoirs publics…

                     Mais croyez-vous que les gros s’en soient indignés ? Non !

Alors oui, je le dis, nous subissons une offensive insidieuse conduite, avec la bénédiction de l’État, par les gros groupes et autres réseaux qui veulent encore et toujours plus de parts de marché.

Et les clients dans tout cela ? Ils auront beaucoup à perdre : le conseil et le service de proximité. Ils seront captifs, tributaires de plateformes éloignées et se verront imposés des prix…

A la CAPEB, nous nous battons pour un modèle d’entreprise à taille humaine, de proximité, indépendantes, en lien direct avec leurs clients. Si nous nous sommes mis à notre compte, c’est pour entreprendre en toute liberté, pas pour devenir des vassaux, des sous-traitants ou des tâcherons des plus gros…

                                  C’est notre indépendance qui est en jeu !

Alors, avec la CAPEB, vous êtes sûr d’une chose, que vous soyez artisan seul, TPE ou PME du bâtiment, nous combattons pour notre liberté. Et nous serons le dernier rempart face à l’appétit des cannibales qui veulent se gaver et nous absorber.

Tant qu’il y aura la CAPEB, il y a aura des petites entreprises libres et indépendantes. C’est pour cela que la CAPEB gène tellement certains !

Alors, quand vous soutenez la CAPEB, vous avez certes de nombreux services, une équipe à votre écoute, des économies et des avantages, mais avant toute chose, c’est votre avenir et notre modèle d’entreprenariat indépendant que vous défendez. Ne l’oubliez jamais. Dites-le à vos collègues, faites adhérer d’autres artisans pour que nous soyons encore plus forts ensemble.

Et avec nous, avec la CAPEB, formons le dernier rempart pour défendre nos valeurs !

 

 

Toni SPINAZZE – Président CAPEB 71

(Edito CAPEB INFOS MAI 2019)

 

Retrouvez dans la rubrique ”Actualité”, ”Mot du Président” les éditos du Président de la CAPEB 71 publiés dans le Magasine CAPEB INFOS . Bonne lecture !

 

 

>  Le Mot du Président

>  Les revendications de la CAPEB

>  Les victoires de la CAPEB