» Le CITE sera transformé en prime en JANVIER 2020

 

 

 

Les contours de la nouvelle prime qui remplacera le CITE l’an prochain se dessinent.

 

S’agissant des bénéficiaires, le Gouvernement est parti sur une cible assez réduite, comme on pouvait le craindre, excluant les deux derniers déciles de l’impôt sur le revenu, c’est-à-dire les 20 % les plus aisés qui réalisent pourtant aujourd’hui 50 % des travaux de rénovation énergétique. Pour la CAPEB, c’est une erreur !

 

Concernant les équipements concernés, les chaudières gaz seraient désormais exclues de l’aide fiscale sauf pour les ménages très précaires. Là encore, c’est un mauvais choix !

 

Quant au reste à charge, le Gouvernement souhaite qu’il soit de zéro pour ces ménages, de 20 % pour les précaires et plus important pour les autres revenus. 

 

Concrètement, la nouvelle prime engloberait les aides de l’Anah et serait distribuée en euros quel que que soit le montant des travaux. Seuls les certificats d’économies d’énergie resteraient en dehors du nouveau dispositif. 

 

 

Au final, et c’est bien ce que nous redoutions, c’est une aide fiscale singulièrement rognée et limitée qui prendra la suite du crédit d’impôt au bénéfice d’une population qui n’a guère les moyens d’engager des travaux d’envergure comme pouvaient le faire les plus gros revenus jusqu’ici. On redoute également une véritable usine à gaz !

 

 

Nos revendications :

La CAPEB demande une simplification du dispositif, un effort de communication, un accompagnement des acteurs, la revalorisation de certaines primes et un renforcement des contrôles contre les abus et arnaques. Nous continuerons de défendre nos positions dans le cadre des débats à venir au parlement sur la loi de finances.

 

 

La CAPEB 71 agit pour vous !

Plus forts ensemble !

 

 

 

 

 

Nos Services sont à votre disposition pour tout renseignement relatif à cet article au 03.85.90.97.70 ou sur capeb71@capeb71.fr