» La disponibilité des artisans

 

 

 

 

Des particuliers se plaignent parfois de ne pas trouver d’artisans disponibles pour leurs travaux. Quel est véritablement l’ampleur de ce phénomène ?

 

A la CAPEB nous n’avons pas de remontées de ce type mais plutôt des particuliers qui appellent pour avoir des noms d’entreprises. On les renseigne et nous n’avons pas de retours négatifs.

Les urgences semblent bien traitées et le phénomène est moins prégnant en zone rurale ou les personnes se connaissent plus facilement qu’en zone urbaine ou ils déménagent plus.

Nous ne nions pas l’existence de difficultés mais il ne faut pas généraliser…

Aujourd’hui, le client est précieux et beaucoup d’artisans l’ont compris… Les artisans sont plutôt des gens sympas, prêts à rendre service, y compris tard le soir et proche de leur clientèle… mais ils évoluent dans un environnement qui ne leur facilite pas la tâche…

 

 

Pourquoi ce sentiment de moindre disponibilité :

– Les EAB sont des entreprises de petite taille (½ est un travailleur indépendant qui travaille seul)

– La crise économique s’est traduite par de nombreuses destructions d’emploi au cours des 5 dernières années

Conséquence : les capacités de production des entreprises se réduite pour s’adapter au marché et aujourd’hui, alors que l’on constate un début de reprise, il y a un effet ciseau : la demande augmente et les entreprises peinent à recruter.

– Difficultés à trouver du personnel compétent notamment après la crise

– Il faut bien connaître la réalité de l’entreprise artisanale : l’artisan doit tout faire : son métier (qui est au départ d’aller sur les chantiers), sa gestion / comptabilité, ses achats, le management de ses salariés et le commercial… les journées ne font que 12 heures… Même quand il a plusieurs salariés, l’artisan est un chef d’orchestre qui doit gérer toutes ses fonctions… Sur les chantiers, on demande souvent des choses spéciales à l’artisan qui prennent du temps (de même que la qualité – on n’est pas dans l’abattage ou la massification des travaux avec les résultats que l’on connait). Au final, il y a un véritable manque de temps pour tout faire !

– A côté de cela, il y a une pression « exogène » qui est terrible sur les artisans : de multiples contraintes administratives à gérer (compte pénibilité, impôt à la source…) et ils croulent sous les tâches administratives… au détriment de la production et du commercial parfois (au passage, ce sont des points de croissance en moins). Ce qui fait que qd ils rentrent tard le soir, il leur est difficile d’assurer la partie commerciale

– En outre, les artisans n’ont pas forcement quelqu’un qui attend au téléphone pour répondre. Quand ils sont sur un chantier en train de travailler, il leur est difficile de répondre au téléphone.

– Il y a aussi un phénomène de société et de consommation auquel les artisans doivent s’adapter. Pour beaucoup de client, c’est tout et tout de suite. L’artisan doit s’adapter est accroître sa réactivité pour satisfaire sa clientèle.

– On constate aussi une surenchère de demandes de devis… qui aujourd’hui sont gratuits mais qui peuvent demander beaucoup de travail de préparation… Sur certaines affaires, le client va solliciter entre 5 et 8 devis ! Certains artisans ne veulent plus perdre de temps à « chiffrer dans le vide » et vont cibler leur clientèle surtout quand ils sentent qu’on leur demande 1 devis pour avoir 1 prix ou des infos techniques et vont se concentrer sur leur cercle de clientèle habituelle. Il faut aussi apprendre à être raisonnable. Les artisans ne sont pas des fournisseurs de comparateurs de prix. On aussi citer les clients qui sollicitent les artisans mais qui ne rappellent jamais même pour ire que le devis n’est pas bon (incivilité). Au final, certains artisans font le tri !

– La partie commerciale a aussi évolué : les artisans passent beaucoup plus de temps qu’avant chez le client en raison des normes techniques, de regels d’art plus exigeantes (contraintes techniques) et des clients plus sourcilleux

 

 

Conseils pour les clients :

Soyez fidèles à vos entreprises artisanales. Faites jouer la concurrence mais en restant raisonnable ;

 

 

Quand on ne sait pas où chercher :

Sollicitez la CAPEB pour avoir des listes d’entreprises (nous pouvons servir d’intermédiaire) ;

– Aller sur le site www.artisansdubatiment.com

 

 

Nos Services sont à votre disposition pour tout renseignement relatif à cet article au 03.85.90.97.70 ou sur capeb71@capeb71.fr

 

 

La CAPEB 71, des actes, pas des discours !