» La CAPEB 71 rencontre le Député GAUVAIN

Le Député GAUVAIN (3ème à gauche) avec les responsables de la CAPEB 71

 

Une délégation d’artisans élus de la CAPEB 71 a reçu vendredi au siège, M. Raphael GAUVAIN, Député de la 5ème circonscription de Saône-et-Loire. L’occasion de lui faire part des préoccupations et des attentes de l’artisanat du bâtiment.

 

ATTENTION : ce sont des Députés et les Sénateurs qui votent les lois. Il est donc indispensable pour la CAPEB de les rencontrer :

  1. pour les sensibiliser sur les dangers de telle ou telle mesure;
  2. Pour leur faire des propositions et tenter d’obtenir des avancées !

    CAPEB ACTION

 

Lors de notre rencontre avec le Député GAUVAIN :

  • Nous avons dénoncé le coup de force du Gouvernement sur le CITE. Le Député s’est engagé à interroger le Gouvernement sur cette question de façon à ouvrir un débat au Parlement.

 

  • Nous avons fait part de nos craintes relatives à l’adossement du RSI au Régime Général de la Sécurité Sociale. La CAPEB a insisté pour que les spécificités de l’artisanat soient préservées comme s’y est engagé le 1er Ministre, à savoir :

– des cotisations qui n’augmentent pas ;
– la préservation de l’action sociale auprès des artisans ;
– une participation aux instances de décision ;
– nous ne voulons surtout pas revivre « en sens inverse » les dysfonctionnements liés à la mise en place du RSI !

 

  • Nous avons dénoncé le doublement des seuils de la micro-entreprise;

 

  • Nous avons demandé le maintien des taux réduits de TVA 5,5 % et 10 %sur la rénovation des logements de + de 2 ans ;
  • Nous avons déploré que  le remplacement du CICE par des allégements de charges pour les entreprises soit reporté à 2019 et que le taux du crédit d’impôt soit baissé de 7 à 6 % en 2018. Nous avons rappelé l’importance de baisser les charges sur les entreprises.

 

  • Nous avons rappelé que la CAPEB 71 ne voulait pas entendre parler du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Il s’agit d’une complexité administrative, d’un coût supplémentaire pour les artisans et d’une source d’insécurité juridique.

 

  • Nous avons évoqué la difficulté d’un côté à trouver de la main d’œuvre et de l’autre côté le développement du travail détaché. Nous avons demandé que la réforme de l’Assurance chômage à venir prévoit des mesures incitatives très fortes de retour à l’emploi et que le Président de la République poursuive son offensive sur les travers du travail détaché.

 

Raphael GAUVAIN – Député de la 5ème circonscription de Saône-et-Loire

 

Les débats avec le député ont été constructifs et il s’est montré attentif aux préoccupations exprimées par la CAPEB 71. Il a prévu de réunir les acteurs économiques locaux dont la CAPEB 71 sur 2 sujets : la réforme de l’assurance chômage et l’apprentissage.

 

Nous vous rappelons que des délégations d’élus de la CAPEB 71 rencontreront tous les parlementaires du Département dans les prochains jours.

 

Ce travail est important pour faire prendre conscience aux décideurs politiques des difficultés réelles et des attentes de notre secteur.

 

Faisons entendre notre voix. Celle du terrain ! Avec la CAPEB, plus forts ensemble !