» Habilitation électrique pour les non électriciens : tenez-vous au courant !

Portrait d'un électricien avec gaines électriques

Remplacer un chauffe-eau, peindre autour d’une prise de courant, réarmer un dispositif de protection sur une installation électrique…Ces interventions courantes concernent quasiment tous les corps de métiers du BTP.

Si banales soient elles, elles constituent autant de sources potentielles d’accidents pour des non électriciens. Malgré les efforts constants de la profession depuis 20 ans, le risque de mortalité dans ce domaine est quinze fois supérieur aux accidents de travail tous secteurs confondus. Du petit “coup de jus” à l’accident mortel, les risques induits par l’électricité sont nombreux.

 

LES NOUVELLES HABILITATIONS

Le Code du travail prévoit les obligations des employeurs en matière de prévention du risque électrique et imposent l’habilitation avant toute intervention et la vérification des installations par un organisme accrédité. Les non-électriciens sont nombreux à être impliqués par cette évolution, en particulier les peintres, les plombiers, les menuisiers et tous ceux que l’on qualifie de poseurs divers. Les peintres sont concernés par la pose et la dépose d’appareillage électrique, de prises…

Les plombiers le sont également par les raccordements basiques d’ensembles neufs, mais aussi la pose-dépose d’appareils existants, qu’il s’agisse de chauffage électrique, de ballons électriques, de pompes à chaleur, d’alimentation électrique de chaudières… Les menuisiers-plaquistes, qui posent des cloisons et des plafonds, sont aussi amenés à intervenir sur des réseaux électriques. Il en est de même pour les poseurs divers qui peuvent être en contact avec des sources électriques.

Pensez-y et rapprochez-vous de la CAPEB 71 qui propose de nombreuses formations pour vous permettre d’être en règle.

> Contact : Delphine GAUDILLERE au 03.85.90.97.77

 Lien utile : Service Formation