» Habilitation électrique : ce qui a changé et pour qui ?

 

 

Portrait d'un électricien travaillant sur un compteur électrique

 

Référence réglementaire : décret « 2010-1118 » du 22 septembre 2010 qui rend obligatoire l’application de la norme NFC 18 510 et définit que : « Tout opérateur exposé au risque électrique par la présence de pièces nues sous tension doit être formé et habilité par son employeur avec remise d’un carnet de prescription. »

 

 

Retrouvez toutes les infos prévention sur le site : www.preventionbtp.fr

 

 

Qui doit être habilité ?

Lorsque l’opérateur intervient, non pas comme simple utilisateur du courant électrique mais qu’il va réaliser des travaux, même limités, sur une installation électrique, il doit être habilité par son employeur.

 

 

Pour les électriciens ?

Pour les électriciens qui se conformaient à la norme UTE C18510, quelques changements dans le principe de l’habilitation et la création de nouveaux indices : P, BE ou HE.

Si le salarié réalise des interventions ou des travaux sur des installations électriques : Habilitation B1 ou HI, B2 ou H2, BC ou HC, BR…

 

 

Pour les non-électriciens, quelle habilitation ?

Pas d’habilitation > Si le salarié ne fait pas de travaux (même limités) sur des installations électriques et n’intervient jamais à moins de 3 mètres (ou 5 mètres si sup 50000 V) de pièces sous tension accessibles.

 

Habilitation Ho ou Bo > Si le salarié ne fait pas de travaux d’ordre électrique mais travaille parfois à moins de 3 mètres (ou 5 mètres si sup 50000 V) de pièces accessibles sous tension.

 

Habilitation BS > Si le salarié fait les interventions limitées suivantes sur une installation électrique :

  • remplacement à l’identique d’un fusible BT
  • remplacement à l’identique d’une lampe, d’un accessoire d’appareil d’éclairage, d’une prise de courant ou d’un interrupteur,
  • raccordement d’un élément de matériel électrique à un circuit en attente, protégé contre les court-circuits (par exemple, raccordement d’un circulateur de chauffage, d’un volet roulant, d’un portail motorisé),
  • réarmement d’un dispositif de protection sur une installation et dans un environnement qui garantissent la sécurité de l’opérateur.

 

La CAPEB 71 vous propose des Formations ”Habilitation Électrique”. 

 

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter nos Services Juridique ou Formation au 03.85.90.97.70 ou sur capeb71@capeb71.fr.

 

 

La CAPEB 71 vous informe et vous forme au quotidien !