» Grand Débat sur la présidentielle (3/5) : Comment réduire le poids des charges et de la fiscalité ?

Table ronde avec les représentants des candidats à la présidentielle

 

A l’occasion de son Assemblée Générale du 24 mars 2017, la CAPEB 71 a invité 6 représentants des principaux candidats à la présidentielle à débattre et à exposer les propositions de leurs candidats pour les artisans du bâtiment sur les thèmes suivants :

1. Comment soutenir la reprise d’activité dans le bâtiment ?
2. Faut-il supprimer ou réformer le RSI ?
3. Comment réduire le poids des charges et de la fiscalité ?
4. Le compte pénibilité sera t-il supprimé ?
5. Comment faire face aux concurrences déloyales subies par les artisans
     (travail détaché, auto–entreprise, uberisation…) ?

 

Nous publierons sur notre site Internet, d’ici au 18 avril, les réponses des représentants des candidats. Aujourd’hui 3ème thème :

 

Comment réduire le poids des charges et de la fiscalité ?

 

Écouter la question posée aux représentants des candidats…

Débat animé par Emmanuel LEBLANC (Secrétaire Général de la CAPEB 71) et par Yves ALTOBELLI (observateur expert de l’Artisanat)

 

 

Écouter les propositions de M. COIS (PCF) représentant  Jean-Luc MELENCHON

Bernard COIS (PCF)

“Qu’est-ce qui pèse : les cotisations sociales ou les milliards qui vont aux banques…?”

“Ce qui pèse sur les entreprises du bâtiment, c’est le coût de l’argent, c’est le coût du capital…”

“… Ce ne sont pas des charges, ce sont des cotisations sociales…”

“Il faut supprimer et mettre un terme à la spéculation et aux produits financiers…”

 

 

Écouter les propositions de M. Lilian NOIROT (FN) représentant Marine LE PEN

Lilian NOIROT (FN)

“Dans un premier temps, il convient d’alléger la complexité administrative et fiscale qui pèse sur les TPE et PME…”

“…abaisser les charges sociales (…) de façon lisible et significative en fusionnant l’ensemble des dispositifs d’allégements des charges sociales de manière dégressive…”

“Le CICE sera transformé en un allégement de charges…”

“Nous créerons un taux intermédiaire de 24 % au lieu de 33 % pour les PME…”

“…suppression du prélèvement obligatoire à la source qui est une véritable charge…”

 

 

Écouter Gilles PLATRET (LR) représentant François FILLON

Gilles PLATRET (LR) représentant François FILLON

 

“…Le produit de l’augmentation de 2 points de la TVA doit notamment servir à relancer l’emploi via la baisse des charges pour les entreprises…”

“…25 milliards seraient liés à un nouvel allégement de charges sociales…”

“Il s’agirait de baisser l’impôt sur les sociétés pour atteindre à la fin du quinquennat 25 %…”

“… assurer une stabilité fiscale… On arrête en cours de mandat de jouer aux apprentis sorciers, de créer des mesures nouvelles, ce qui aboutit forcément à de l’insécurité…”

“Faire en sorte que des baisses de charges sociales salariales forfaitaires apportent un surcroît de pouvoir d’achat à chaque salarié…”

 

 

Écouter les propositions de M. Benjamin DIRX, représentant Emmanuel MACRON

Benjamin DIRX (En Marche !)

 

“L’Idée est de descendre l’impôt sur les sociétés jusqu’à 25%…”

“…réduire nettement les charges qui pèsent sur les indépendants…”

“Faciliter l’embauche des salariés peu qualifiés en atteignant zéro charge au niveau du SMIC…”

 

 

Écouter les propositions de M. BADET (PS) représentant Benoît HAMON

Guillaume BADET (PS)

 

“La priorité au made in France avec 50 % des marchés publics réservés au made in France…”

“…le revenu universel d’existence… c’est (…) une mesure de baisses de charges puisque c’est de l’argent plus dans le portefeuille…”

“Benoît HAMON propose une dégressivité de l’impôt sur les sociétés en fonction du réinvestissement des bénéfices dans la machine productive…”

 

 

Écouter Maxime THIEBAUT (DLF), représentant Nicolas DUPONT AIGNAN

Maxime THIEBAUT (DLF), représentant Nicolas DUPONT AIGNAN

 

“…On n’a pas mis en place une politique pour développer la consommation, pour inciter les gens à acheter…”

“Diviser par deux l’impôt sur les sociétés pour les entreprises qui investissent en France…”

“Aller chercher l’argent là où il est…”

“…pour récupérer une somme de pas loin de 100 milliards d’euros que vous pourrez ensuite réinvestir dans l’économie réelle…”

 

 

A suivre…

 

La CAPEB 71 remercie les représentants des candidats.

 

Avec la CAPEB vous avez un éclairage sur les propositions des candidats ! Lors des débats, la CAPEB a aussi faire part de ses propositions aux candidats et leur a remis l’Agenda des 100 jours.

 

Prochain thème (4/5) : Le compte pénibilité sera t-il supprimé ?

A retrouver sur notre site dés vendredi 14 avril.

 

Retrouvez les temps forts de l’AG 2017 de la CAPEB 71

 

 

Plus forts ensemble !

 

CAPEB ACTION