» Dépannage à domicile : les sanctions tombent…

 

Le dépannage à domicile fait régulièrement l’objet d’abus et d’escroqueries en tout genre. L’Union nationale Serrurerie Métallerie de la CAPEB cherche d’ailleurs à se prémunir en travaillant à une boite à outils qui permettra aux entreprises sérieuses de se différencier par rapport aux margoulins divers et variés.

 

Toujours est-il que la DGCCRF, avec ses moyens de contrôle limités, a tout de même infligé 544 000 euros d’amendes l’an dernier, après avoir audité les pratiques de 624 entreprises.

 

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes a observé un recul des bonnes pratiques par rapport à l’année précédente. Les infractions constatées relèvent souvent de l’inapplication de la réglementation mais aussi parfois de réelles mauvaises intentions : pas d’indication de tarifs ou bien mention d’un seul taux de TVA alors que deux sont possibles, utilisation des couleurs tricolores alors qu’elles sont interdites, gonflement des prix au moment de la facturation, et même pression psychologique sur les clients qui rechignent à payer !

 

Le contrôle reste, de toute évidence, un problème d’autant plus crucial que certaines sociétés auditées par la DGCCRF n’étaient même pas inscrites au Répertoire des Métiers !…

 

Si vous rencontrez ce genre de pratiques sur le terrain, contactez la CAPEB 71. Nous agirons pour défendre et faire respecter les vrais et sérieux artisans.