» Débat CAPEB 71 / Parlementaires : renforcer le rôle des corps intermédiaires (Épisode 4)

capeb71-Débat-épisode4

 

Le 14 décembre dernier, la CAPEB 71 a réuni des Parlementaires de Saône-et-Loire, le Sous-préfet et le Maire de Chalon pour faire un point sur les préoccupations des artisans du bâtiment dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Retour sur les débats avec l’épisode 4 : renforcer le rôle des corps intermédiaires…

 

Ce que dénonce la CAPEB 71 :

Le mouvement des « gilets jaunes » a montré la nécessité de maintenir un dialogue permanent entre les citoyens et les Pouvoirs publics, lesquels ont d’ailleurs semblé surpris par l’ampleur de ce mouvement.

La CAPEB, en sa qualité de corps intermédiaire, déplore ne pas avoir été suffisamment entendue. Elle n’a cessé depuis des années, d’alerter sur la pression et l’injustice fiscales, sur les contraintes multiples et variées que subissent les petites entreprises, sur les règlementations qui les étouffent, sur l’impossibilité pour beaucoup d’artisans et de dirigeants de TPE / PME de tirer le juste fruit de leur travail… Ce qui arrive aujourd’hui, le mouvement des ” gilets jaunes “, cette contestation quasi insurrectionnelle, n’est malheureusement pour les travailleurs indépendants, artisans du bâtiment, absolument pas une surprise. Elle traduit un ras-le-bol général grandissant et une colère sourde qui couvaient depuis des années. La fiscalité punitive du Gouvernement sur les carburants, que la CAPEB a dénoncé dès l’été, qui ne profite en rien à l’écologie, et qui ne vise qu’à remplir les caisses vides de l’Etat, a constitué le détonateur d’une « bombe sociale » qui ne pouvait qu’exploser.

La CAPEB 71 accueille favorablement les mesures d’apaisement annoncées par le Président de la République et par le 1er Ministre. Le lancement d’un grand débat national dans le prolongement du mouvement des « Gilets jaunes », semble augurer de la volonté de prendre davantage en compte l’avis des Françaises et des Français.

 

 

Les réponses des Pouvoirs Publics :

 

> Rémy REBEYROTTE (Député La République En Marche)

capeb71-debat-parlementaire-19 (a)

  • “Concernant les corps intermédiaires, il y a de la coresponsabilité – je ne dis pas pour la CAPEB – mais pour  pour un certain nombre même quand ils sont associés dans la concertation, un moment où il faut franchir le pas, ça se cabre…”
  • Il faut aussi qu’ on arrive à travailler vraiment ensemble, à évoluer ensemble les uns avec les autres, à faciliter le changement, à s’adapter aux nouvelles conditions…”

 

> M. Jean-Jacques BOYER (Sous-Préfet de Chalon-Sur-Saône)

capeb71-debat-parlementaires- 20 (a)

 

  • “Le mouvement des gilets jaune pour les responsables de l’ordre public, c’est un cauchemar, car c’est complexe, il y a des formes de contestations inattendues, , parce qu’il y a des violences extrêmement fortes et les forces de l’ordre sont épuisées, donc le vœux de toutes les  personnes censées de ce pays, c’est que ça s’arrête maintenant… Cela ne veut pas dire qu’il n y a pas des revendications qui méritent d’être prises en compte…”
  • “On est plutôt est sur une phase descendante (…) Il y a l’effet  des décisions gouvernementales. En Saône-et-Loire,  c’est resté mesuré du point de vue de la violence…”
  • “le rôle des Préfets et des Sous-Préfets, c’est d’être à votre écoute. c’est ce que je fais ce matin. Je n’ai pas à porter des jugements sur les lois et les règlements, mon rôle, c’est de les faire appliquer. Je n’ai pas la liberté de parole des parlementaires mais mon travail c’est de vous écouter et de faire remonter vos revendications. La 1ère chose que je vais faire ce matin, c’est de me faire l’écho auprès du Préfet de ce que vous avez dit et des inquiétudes qui se sont exprimées ici..
  • “Il y a toute une phase de discussion qui est en train de s’ouvrir. Chacun est invité y prendre sa part et notamment les fameux corps intermédiaires
  • “Le Préfet gère 2 enveloppes : la dotation d’équipement pour les territoires ruraux et la dotation de soutien à l’investissement public local. cela représente 19 millions d’euros pour la Saône-te-Loire. Cette enveloppe est destinée à aider les communes et les intercommunalités à intervenir sur leurs investissements, en clair, à intervenir sur leurs bâtiments. Ce sont 19 millions en 2018 qui ont été très directement injectés dans votre secteur d’activité. Depuis quelques années, cette dotation a doublé…”

 

> Conclusion : Toni SPINAZZE, Président CAPEB 71

capeb71-debat-parlementaires- 21 (a)

  • “La CAPEB prendra donc toute sa part dans la grande concertation qui va s’ouvrir. Elle appelle à un dialogue sincère et véritable et elle sera au rendez-vous pour tenter de faire émerger de nouvelles solutions”.
  • “La CAPEB 71 s’engagera dans cette concertation pour exprimer l’exaspération des artisans et dirigeants de TPE/PME, liée au poids considérable des prélèvements obligatoires et aux lourdeurs administratives et réglementaires qui pénalisent la production et la croissance (normes multiples, complexités administratives, prélèvement à la source de l’IR, qualification RGE, formations obligatoires …etc…).
  • Elle y voit aussi l’occasion de renforcer, voire de redéfinir la place et le rôle des corps intermédiaires, qui doivent redevenir des acteurs clés du dialogue social et économique en France…”

 

La CAPEB 71 vous invitera début 2019, vous aussi, à donner votre avis et faire part de vos attentes dans la grande concertation qui va s’ouvrir…

 

Voir #débat : Épisode 1 : la fiscalité punitive sur les carburants

Voir #débat Épisode 2 : quelle transition énergétique pour demain ?”

Voir #débat : Épisode 3 : la pénurie de main d’œuvre dans le bâtiment

 

Télécharger le dossier complet de la CAPEB 71

 

 

capeb71-agir