» Covid19 > On fait le point sur les masques de protection !

 

capeb71-info-coronavirus

(Article rédigé le 9 avril 2020 /Mis à jour le 14 avril 2020)

 

Beaucoup d’entreprises s’interrogent en cette période d’épidémie sur l’utilisation de masques de protection, sur le type de masques à utiliser et surtout comment s’en procurer. La CAPEB 71 vous aide à y voir plus clair…

 

masque de protection

 

1. Que dit le Guide de recommandations de l’OPPBTP ?

Le Guide de Recommandations de l’OPPBTP V2 (page 3) appelle, sans changement par rapport à la version initiale que le port d’un masque de protection respiratoire est obligatoire dans 3 situations de travail :

– travail à moins d’un mètre d’une autre personne,
– intervention chez une personne malade
– intervention chez une personne à risque de santé.

 

Pour les situations de travail à moins d’un mètre et pour les interventions chez les personnes à risque de santé, les masques préconisés, précédemment de type chirurgical II-R ou de protection supérieure, peuvent être dorénavant « de type à usage non-sanitaire de catégorie I (filtration supérieure ou égale à 90%) « masques individuels à usage des professionnels en contact avec le public » selon la note DGS/DGE/DGT du 29 mars 2020, de type FFP1, de type chirurgical ou de protection supérieure » (voir point 3 et suivants ci-dessous).

En revanche, pour les interventions chez les personnes malades, des masques de type chirurgical II-R ou de protection supérieure restent obligatoires.

Télécharger  la fiche de l’OPPBTP : porter efficacement son masque pour se protéger

 

La CAPEB 71 recommande l’utilisation de masques quand cela est obligatoire et dans la mesure du possible, chaque fois que vous le pouvez pour vous protéger et protéger vos équipes.

 

 

2. Mais des masques très difficiles à trouver…

Ceci étant, beaucoup l’on constaté, il est très difficile, voire impossible de se procurer des masques de protection.

Pour votre information, le  décret 2020-247 du 13 mars 2020 prévoit la réquisition des masques selon les dispositions suivantes :

“- Eu égard à la nature de la situation sanitaire et afin d’en assurer la disponibilité ainsi qu’un accès prioritaire aux professionnels de santé et aux patients dans le cadre de la lutte contre le virus covid-19, sont réquisitionnés, jusqu’au 31 mai 2020 :
1° Les stocks de masques de protection respiratoire de types FFP2, FFP3, N95, N99, N100, P95, P99, P100, R95, R99, R100 détenus par toute personne morale de droit public ou de droit privé ;
2° Les stocks de masques anti-projections détenus par les entreprises qui en assurent la fabrication ou la distribution.
II. – Les masques de protection respiratoire de types FFP2, FFP3, N95, N99, N100, P95, P99, P100, R95, R99, R100 et les masques anti-projections produits entre la publication du présent décret et le 31 mai 2020 sont réquisitionnés, aux mêmes fins, jusqu’à cette date”

 

 

3. Création de deux nouvelles catégories de masques à usage non sanitaire…

Face  ces difficultés, au terme d’une démarche supervisée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), avec le soutien de l’ANSES,deux nouvelles catégories de masques à usage non sanitaire ont été créées, par une note d’information des ministères de la santé, de l’économie et des finances, et du travail du 29 mars 2020 (voir l’article sur le site de la Direction Générale des Entreprises) :

> Les masques individuels à usage des professionnels en contact avec le public

> Les masques de protection à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe

On parle aussi de “masques alternatifs” (voir les précisions de l’OPPBTP ci-dessous au point 5)

Cet article du site de la DGE fournit également une liste de producteurs de masques avec les résultats des tests de leurs produits.

Vous pouvez les contacter pour essayer de vous procurer des masques.

 

 

4. Alors, quels masques utiliser ?

  • Le Guide de l’OPPBTP précise (page 4) la liste des fournitures (dont les masques) nécessaires au respect des consignes sanitaires. L’OPPBTP préconise l’utilisation à minima de masques chirurgicaux ou de protection supérieure. Cette recommandation a été publiée le 3 avril.
  • Mais comme ces masques sont actuellement très difficiles, voir impossible à trouver (lire ci-dessus point 2), le 8 avril 2020, l’OPPBTP a publié une fiche pour aider au choix des masques de qualité, dont les masques en tissus :

Télécharger la fiche de l’OPPBTP :
Aide au choix d’un masque de qualité pour se protéger

  • Ce tableau qui présente présente un comparatif entre les masques de protection en fonction de leurs usages, leurs propriétés et leurs caractéristiques. Il précise également les normes que ces différents types de masques doivent respecter.​

 

 

5. Les précisions de l’OPPBTP sur les masques en tissus :

Cette fiche a anticipé le sujet des masques en tissus (“alternatifs”) à usage non sanitaire (voir les deux premières colonnes du tableau). L’esprit de base de ces masques alternatifs est de faire face à la pénurie des masques chirurgicaux et FFP2 en offrant au grand public une autre alternative.

  • Les masques alternatifs n’ont pas les performances ni des masques chirurgicaux ni des FFP2. Les entreprises, après mise en œuvre des mesures de protection collective et organisationnelle permettant d’assurer la santé et la sécurité de leurs salariés face au Covid-19 sans oublier les risques habituels , devront évaluer si la mise à disposition de masques alternatifs est adaptée aux risques résiduels encourus aux postes de travail. Les personnes doivent respecter les mêmes mesures d’hygiène que pour les autres masques (voir les fiches et vidéos de l’OPPBTP) ;

 

  • Il existe deux catégories de masques alternatifs :

> Catégorie 2 : avec une filtration > 70 % et destiné aux personnels ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes ;

> Catégorie 1 : avec une filtration > 90 % et destiné aux personnels affectés à des postes ou des missions comportant un contact régulier avec le public :

Entre les deux catégories, il est recommandé de privilégier la catégorie 1 par rapport à son niveau de protection, à condition que :

> Le produit soit référencé par le site de la DGE :  https://www.entreprises.gouv.fr/covid-19/liste-des-masques-de-protection un site regroupant uniquement les produits contrôlés (un point important car il existe plusieurs produits médiocres, voire dangereux,  sur la marché français actuellement) ;

Eviter si possible les masques lavables : dans un enivrement BTP les instructions de lavage Covid-19 pour garantir la manipulation et la désinfection d’un masque lavable, en toute sécurité, sont dans certains cas difficiles à respecter.

  • Privilégier les masques alternatifs basés sur l’un des protocoles suivants :
    • Soit la EN 149
    • Soit le protocole d’essai élaboré par les organismes notifiés
    • Soit le protocole d’essai décrit par la DGA du 25 mars 2020
    • le protocole d’essai décrit par le doc AFNOR-Spec n’est pas encore stabilisé

 

Attention, comme indiqué au point 1 ci-dessus, le 10 avril 2020, l’OPPBTP a fait évoluer son Guide de Recommandations qui intègre désormais les masque alternatifs (lire notre article).

 

 

6. Où vous procurer des masques et des EPI ?

Télécharger la liste des fournisseurs HAPLUSPME_et leur stocks

Pour avoir des infos sur l’adhésion à la Centrale d’Achat HA+PME (vous bénéficierez de remises conséquentes) > contacter Laurent VARLEZ (CAPEB 71) au 06.30.02.96.99 | l.varlez@capeb71.fr ou suivez ce lien

 

 

 

capeb71-covid-boite-a-outils-recommandations-sanitaires

 

 

capeb71-vous-conseiller-accompagner-defendre