» Conjoncture : l’année 2019 se termine par un net ralentissement !

2019 aura été une année plutôt positive mais 2020 risque d’être bien moins faste. L’activité des entreprises artisanales du bâtiment n’a progressé que de 0,5 % au dernier trimestre 2019 après trois trimestres de croissance à 2 %.

Cette régression tient essentiellement à la baisse continue des travaux dans le neuf depuis 2 ans : + 7,5 % en 2017, + 4 % en 2018 et seulement +1 % en 2019. Les mises en chantier ne cessent donc de diminuer.

Dans l’entretien rénovation de l’ancien, l’activité accuse également un repli avec une croissance deux fois moindre que celle enregistrée à la même période en 2018 (0,5 % contre 1 %). Les travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements se sont maintenus à + 1 % au cours de ce 4ème trimestre 2019.

Sans surprise, ce sont donc les métiers du gros œuvre qui subissent une baisse de leur activité ce trimestre (- 0,5 % pour les maçons) alors que les électriciens et les plombiers chauffagistes s’en sortent mieux (+ 1,5 %). Les professionnels de la plâtrerie, de la décoration et de la serrurerie voient également leur activité baisser fortement en cette fin d’année.

Notons par ailleurs que les entreprises les plus petites sont davantage touchées par ce repli que celles qui comptent de 10 à 20 salariés, les premières réalisant une croissance de 0,5 % quand les secondes parviennent à atteindre 1,5 %.

Les entreprises artisanales du bâtiment ont cherché à recruter du personnel. Mais près d’un tiers d’entre elles n’y sont pas parvenues, faute de candidats et surtout de candidats compétents. A défaut de pouvoir embaucher, elles maintiennent leurs effectifs.

Ce dernier trimestre 2019 amorce ainsi un retour à une croissance morne sous l’effet conjugué du ralentissement global de l’économie française et des restrictions conséquentes des aides aux travaux.

Pour 2020, la CAPEB mise sur une croissance globale de + 0,5 %.

Nous devrons donc nous mobiliser pour que le Gouvernement conduise une politique favorable au bâtiment qui soutienne l’activité de nos entreprises.

 

capeb-note-conjoncture-4t19_1