» Avec la loi SAPIN 2, imaginez l’artisanat de demain…

MaboxLoiSapin

 

Avec la loi Sapin 2, plus besoin de qualifications pour devenir artisan ! Place au low cost au détriment d’un artisanat de qualité. Regardez à quoi ressemblera l’artisanat de demain… Vous n’allez pas être déçus !

 

Quel goût aura la baguette fabriquée par un boulanger sans qualif’ ? Et quid du plombier ? Avec Sapin 2, imaginez l’#ArtisanatDemain !

 

L’UPA, soutenue par la CAPEB lance une grande campagne d’action contre le projet de loi SAPIN 2…

 

Découvrez vite #MaBoxLoiSapin et vous aussi, devenez artisan sans qualif’ !

www.maboxloisapin.fr

 

 

Le message du Président de l’UPA nationale :

 

Jean-Pierre CROUZET (UPA)

Cher(e)s collègues, cher(e)s ami(e)s

 

L’article 43 du projet de loi Sapin 2 qui est en cours d’examen au Parlement, ouvre la porte à la suppression de l’exigence de qualification professionnelle  qui est aujourd’hui requise pour exercer de nombreuses activités artisanales.

Cette disposition menace de dévaloriser gravement les métiers de l’artisanat.

En outre, ce projet de loi prévoit la remise en cause du SPI (stage de préparation à l’installation) qui assure pourtant aujourd’hui aux entreprises artisanales un taux de pérennité plus élevé que dans les autres secteurs.

Enfin, il tend à aggraver les distorsions de concurrence en proposant de doubler le plafond de chiffre d’affaires de la micro-entreprise pendant deux années.

En tant qu’organisation professionnelle représentative des 1,3 million d’entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité, l’UPA a décidé d’engager une mobilisation spécifique contre le projet de loi.

Cette campagne vise à interpeller le gouvernement, en lui  montrant l’absurdité des dispositions prévues, et à le pousser à revoir sa position. Elle s’appuie sur un ton humoristique et part d’un postulat simple : avec la loi Sapin 2, demain, n’importe qui pourra faire n’importe quoi… Et pourquoi pas nos cher(e)s ministres ? Ces derniers vont justement se retrouver sans emploi en 2017.

 Imaginez l’artisanat de demain si les énarques se reconvertissent en bouchère, plâtrier, électricienne, esthéticien, mécanicienne, ou encore boulanger. Tout cela sans formation ni qualification adéquate, évidemment !

 Découvrez notre action sur le site  www.maboxloisapin.fr,et partagez ces éléments le plus largement possible,  Vous pourrez ainsi contribuer à faire monter la pression pour obtenir le retrait de l’article 43 de la loi Sapin 2.

Cher(e)s collègues, cher(e)s ami(e)s, bien cordialement.

Vive l’Artisanat ! Vive l’UPA !

 

Jean-Pierre Crouzet

Président de l’UPA

 

 

La CAPEB soutient cette campagne de l’UPA ! Merci de la relayer auprès de vos collègues et sur les Réseaux Sociaux. Le Gouvernement n’a pas le droit de brader l’artisanat !