» Annulation taxes carburants : une victoire qui appelle d’autres combats !

capeb71-Stop-taxes-A.jpg

 

La CAPEB a été entendue par le Gouvernement qui a confirmé l’abandon de la hausse des taxes sur le carburant et le GNR à compter du 1er janvier 2019. C’est une avancée qui appelle d’autres combats…

 

Nous sommes satisfaits…

La CAPEB, parmi d’autres acteurs, a contribué à faire entendre raison au Gouvernement en se mobilisant sans relâche au plus haut niveau de l’exécutif (Elysée, Matignon, Ministères) et auprès des Parlementaires et des Préfets pour combattre une mesure dont elle a dénoncé, dès sa présentation, les conséquences désastreuses pour nos TPE.

Cette victoire est aussi et surtout à mettre au profit de la mobilisation des CAPEB et CNATP départementales qui ont mené avec calme et détermination les actions de mobilisation qui s’imposaient, à la fois auprès de leurs Préfets et des Députés et Sénateurs de leurs circonscriptions.

A l’heure où le Gouvernement peine à identifier les responsables et les acteurs d’un conflit social inédit, on ne peut que se féliciter que les Pouvoirs publics, et les responsables politiques attachent du prix et du crédit aux actions menées par la CAPEB, reconnue comme une organisation professionnelle responsable pour avancer des propositions concrètes et apporter des solutions de bon sens, justes et raisonnables.

 

Mais nous restons vigilants…

Pour autant, la CAPEB reste plus que jamais mobilisée et vigilante sur la suite des propositions faites par le Gouvernement.

Dans l’immédiat, la CAPEB se mobilisera pour participer aux débats qui doivent être lancés en Régions, dans les départements et à l’échelon national, tant sur la question du pouvoir d’achat que sur la fiscalité et le poids des charges considérables qui pèse sur nos entreprises.

Le Gouvernement doit entendre l’exigence de bon nombre de nos collègues qui ne supportent plus le poids des lourdeurs administratives et d’une fiscalité devenue écrasante.

Le Gouvernement doit enfin prendre en considération les propositions maintes fois formulées par la CAPEB pour l’amélioration de la performance énergétique des logements, l’éradication des passoires thermiques et par voie de conséquence, l’amélioration du dispositif du CITE.

 

Plus que jamais, le combat continue !