» La lutte contre le travail au noir se renforce !

 

Le montant des recouvrements liés au travail dissimulé a progressé de près de 70 % en cinq ans pour atteindre 541 millions d’euros en 2017. Un montant qui doit être porté à 3,5 milliards d’euros d’après la Convention d’objectifs et de gestion État- Acoss 2018-2022.

Pour atteindre cet objectif, l’Acoss entend mettre à profit le « big data » c’est-à-dire la collecte et l’analyse d’un très grand nombre de données, ainsi qu’une collaboration renforcée avec les services fiscaux en vue d’améliorer ses outils de contrôle mais aussi le recouvrement des créances.

 

La CAPEB 71 se félicite que la lutte contre ce fléau progresse mais rappelle qu’il faut s’attaquer en priorité à la cause : le coût du travail et le poids des charges !